Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Calendrier
Présentation du Comité
 ↑  
Nouvelles des Clubs et liens
Nous contacter
Visites

 1007258 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Nouvelles
Les 3 dernières nouvelles
Calendrier Salle 2018 - par webmestre le 21/07/2018 19:04

Voici le Calendrier :

Lire la suite Lire la suite

Voici le Calendrier :

Fermer Fermer


Championnat Régional - par webmestre le 18/12/2017 05:45

Hier à Saint André, la saison salle 2018 a été clos par le Championnat Régional de Tir en Salle

Voici les Résultats :

Lire la suite Lire la suite

Hier à Saint André, la saison salle 2018 a été clos par le Championnat Régional de Tir en Salle

Voici les Résultats :

Fermer Fermer


Le titre mondial pour Sébastien Peineau - par webmestre le 22/10/2017 06:17

Le titre mondial pour Sébastien Peineau, Pierre-Julien Deloche au pied du podium. Une journée exceptionnelle pour l’équipe de France sur ces finales arc à poulies à Mexico. La première Marseillaise de ce mondial pour les Bleus.

Historique !! Pour la première fois, la France dispose d’un champion du Monde masculin de tir en extérieur. Sébastien Peineau aura connu une saison compliquée avec une blessure qui l’a privé de salle cet hiver. Un retour tardif à son meilleur niveau, mais quelle fin ! Un podium qui aurait même pu compter deux Français, mais l’Américain Braden Gallenthien vainqueur de Pierre-Julien Deloche en petite-finale en a décidé autrement.

Ces résultats marquent le retour au plus haut niveau de deux champions d’exception. Deux anciens numéros un mondiaux (Pierre Julien Deloche fin 2013 à mi 2015) (Sébastien Peineau fin 2015 mi 2016) au sommet de leur art cette semaine à Mexico. 

Sébastien Peineau Finale Or – Un duel de titan qui aura tenu ses promesses entre Sébastien Peineau, Champion du Monde en titre en salle (2016), ex n°1 mondial et l’actuel n°1 mondial Stephan Hansen, champion du Monde extérieur en titre (2015). Un duel qui a tourné à l’avantage du Français.

Dès l’entame de match Peineau a mis la barre haute, prenant l’avantage sur un Stephan Hansen en-dessous de ce qu’il a produit en éliminatoires. Le tricolore est parvenu à maintenir 1 à 2 points d’avance sur son adversaire jusqu’à la dernière flèche qui aurait pu tout faire basculer. Il suffisait d’un 10 à Peineau pour remporter son deuxième titre mondial, mais le Français lâchait un 9, qui emmenait les deux hommes à disputer un barrage 143 à 143 points.

Un barrage qui a tourné en faveur du Français qui s’impose avec un 10, plus proche que celui de son adversaire et qui lui offre la plus haute marche du podium.

Pierre-Julien Deloche Finale Bronze – Entre Pierre-Julien Deloche et l’Américain Braden Gellenthien c’est presque une histoire d’amour. Les deux hommes se sont déjà affrontés à trois reprises cette saison en Coupe du monde avec 2 victoires à 1 en faveur de Gellenthien avant cette finale bronze. Malheureusement, cette quatrième rencontre de la saison n’a pas été favorable au Français. Un cran en dessous de son adversaire, Deloche n’est pas parvenu à remonter son retard et s’incline 147 à 143 points dans cette finale pour la médaille de bronze. 

Réaction : Sébastien Peineau – Champion du monde arc à poulies
« Je ne me suis pas trop entraîné avant la finale. J’ai dû tirer une quarantaine de flèches, cinquante maximums. Les sensations étaient bien, la pression commençait à monter. En arrivant sur le terrain, j’avais la pression, les mains tremblaient, le viseur il y avait une belle houle en visée et c’était compliqué. J’ai su rester engagé et dynamique dans mon arc. J’ai eu deux points d’avance puis un avant ce neuf à la dernière flèche. J’ai eu un peu de déception au début, mais je me suis recentré pour le barrage. Cette flèche de barrage, j’étais un peu plus long que d’habitude, elle est partie quand j’étais à peu près au milieu. Après il n’y avait plus qu’à attendre que Stephan Hansen tire sa flèche. Et j’ai enfin pu éclater quand j’ai vu que la mienne était la plus proche du centre. C’est énorme. Ce doublé salle/extérieur, il va falloir un peu de temps pour réaliser mais je suis extrêmement satisfait et je vais savourer. »

Aurore Trayan – Coach de l’équipe de France arc à poulies
« Depuis la demi-finale, Pierre-Julien à bénéficier du mixte pour se remettre dedans. Il était plus confiant en arrivant aujourd’hui sur le terrain. Quand on a commencé l’échauffement, Sébastien s’est senti très vite en forme, bien dans ses sensations. Du coup, il ne s’est pas trop entraîné. Il a gardé du jus pour son match. Pierre-Julien, c’était un peu plus compliqué. Il avait du mal à trouver ses marques, il ne se sentait pas vraiment bien. Il a abordé le match, je pense avec le bon état d’esprit, mais pas suffisamment en confiance pour que ça passe. C’est dommage parce qu’il aurait pu faire un peu plus sur ce match même si en face Braden a très bien tiré et que le scénario n’aurait peut-être pas été différent. Sébastien, il est très bien entré dans son match avec des bonnes flèches. Après, il a subi un peu la pression, il a été un peu trop speed, il y a des flèches qui sont sorties, mais il est vraiment resté engagé, positif et déterminé. C’est ce qui lui permet d’aller au bout de ce match. Après sa dernière flèche dans le 9, il s’est très vite remis dedans sur son barrage et il est allé chercher ce 10.
En tant que coach, c’est mon premier championnat, quand je suis partie, je m’étais dit une arène se sera déjà bien. Là, avec une petite-finale, et une finale gagnée en arc à poulies hommes, c’est génial. »

Lire la suite Lire la suite

Le titre mondial pour Sébastien Peineau, Pierre-Julien Deloche au pied du podium. Une journée exceptionnelle pour l’équipe de France sur ces finales arc à poulies à Mexico. La première Marseillaise de ce mondial pour les Bleus.

Historique !! Pour la première fois, la France dispose d’un champion du Monde masculin de tir en extérieur. Sébastien Peineau aura connu une saison compliquée avec une blessure qui l’a privé de salle cet hiver. Un retour tardif à son meilleur niveau, mais quelle fin ! Un podium qui aurait même pu compter deux Français, mais l’Américain Braden Gallenthien vainqueur de Pierre-Julien Deloche en petite-finale en a décidé autrement.

Ces résultats marquent le retour au plus haut niveau de deux champions d’exception. Deux anciens numéros un mondiaux (Pierre Julien Deloche fin 2013 à mi 2015) (Sébastien Peineau fin 2015 mi 2016) au sommet de leur art cette semaine à Mexico. 

Sébastien Peineau Finale Or – Un duel de titan qui aura tenu ses promesses entre Sébastien Peineau, Champion du Monde en titre en salle (2016), ex n°1 mondial et l’actuel n°1 mondial Stephan Hansen, champion du Monde extérieur en titre (2015). Un duel qui a tourné à l’avantage du Français.

Dès l’entame de match Peineau a mis la barre haute, prenant l’avantage sur un Stephan Hansen en-dessous de ce qu’il a produit en éliminatoires. Le tricolore est parvenu à maintenir 1 à 2 points d’avance sur son adversaire jusqu’à la dernière flèche qui aurait pu tout faire basculer. Il suffisait d’un 10 à Peineau pour remporter son deuxième titre mondial, mais le Français lâchait un 9, qui emmenait les deux hommes à disputer un barrage 143 à 143 points.

Un barrage qui a tourné en faveur du Français qui s’impose avec un 10, plus proche que celui de son adversaire et qui lui offre la plus haute marche du podium.

Pierre-Julien Deloche Finale Bronze – Entre Pierre-Julien Deloche et l’Américain Braden Gellenthien c’est presque une histoire d’amour. Les deux hommes se sont déjà affrontés à trois reprises cette saison en Coupe du monde avec 2 victoires à 1 en faveur de Gellenthien avant cette finale bronze. Malheureusement, cette quatrième rencontre de la saison n’a pas été favorable au Français. Un cran en dessous de son adversaire, Deloche n’est pas parvenu à remonter son retard et s’incline 147 à 143 points dans cette finale pour la médaille de bronze. 

Réaction : Sébastien Peineau – Champion du monde arc à poulies
« Je ne me suis pas trop entraîné avant la finale. J’ai dû tirer une quarantaine de flèches, cinquante maximums. Les sensations étaient bien, la pression commençait à monter. En arrivant sur le terrain, j’avais la pression, les mains tremblaient, le viseur il y avait une belle houle en visée et c’était compliqué. J’ai su rester engagé et dynamique dans mon arc. J’ai eu deux points d’avance puis un avant ce neuf à la dernière flèche. J’ai eu un peu de déception au début, mais je me suis recentré pour le barrage. Cette flèche de barrage, j’étais un peu plus long que d’habitude, elle est partie quand j’étais à peu près au milieu. Après il n’y avait plus qu’à attendre que Stephan Hansen tire sa flèche. Et j’ai enfin pu éclater quand j’ai vu que la mienne était la plus proche du centre. C’est énorme. Ce doublé salle/extérieur, il va falloir un peu de temps pour réaliser mais je suis extrêmement satisfait et je vais savourer. »

Aurore Trayan – Coach de l’équipe de France arc à poulies
« Depuis la demi-finale, Pierre-Julien à bénéficier du mixte pour se remettre dedans. Il était plus confiant en arrivant aujourd’hui sur le terrain. Quand on a commencé l’échauffement, Sébastien s’est senti très vite en forme, bien dans ses sensations. Du coup, il ne s’est pas trop entraîné. Il a gardé du jus pour son match. Pierre-Julien, c’était un peu plus compliqué. Il avait du mal à trouver ses marques, il ne se sentait pas vraiment bien. Il a abordé le match, je pense avec le bon état d’esprit, mais pas suffisamment en confiance pour que ça passe. C’est dommage parce qu’il aurait pu faire un peu plus sur ce match même si en face Braden a très bien tiré et que le scénario n’aurait peut-être pas été différent. Sébastien, il est très bien entré dans son match avec des bonnes flèches. Après, il a subi un peu la pression, il a été un peu trop speed, il y a des flèches qui sont sorties, mais il est vraiment resté engagé, positif et déterminé. C’est ce qui lui permet d’aller au bout de ce match. Après sa dernière flèche dans le 9, il s’est très vite remis dedans sur son barrage et il est allé chercher ce 10.
En tant que coach, c’est mon premier championnat, quand je suis partie, je m’étais dit une arène se sera déjà bien. Là, avec une petite-finale, et une finale gagnée en arc à poulies hommes, c’est génial. »

Fermer Fermer


Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 1 membre
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
5 Abonnés